Les origines de SLIK

L’histoire de la marque commence en 1948 par la conception d’un premier trépied en aluminium par son fondateur Takatoshi SHIRAISHI. Issu d’une formation technique et passionné par la photographie, il se lance dans la fabrication de son propre trépied afin de pallier aux problèmes des modèles commercialisés à l’époque. Fort d’un succès considérable dans son entourage, ce trépied est finalement commercialisé ce modèle sous la marque « Alpes ». Dans les années 1950, Kunio KITANO (fondateur du magazine spécialisé dans la photographie « Shashin Kôgyô ») rebaptisera la marque « SLICK » en référence à l’adjectif anglais. En 1974, l’orthographe sera changée en « SLIK » en raison de difficultés liées à l’enregistrement de la marque.

Naissance d’un modèle phare : SLIK MASTER

En 1956, SLIK commence la commercialisation du « Slik Master », un modèle dédié aux photographes professionnels ainsi qu’aux journalistes. Dans les années 1960, grâce à l’invention d’un nouveau type de tête, la marque s’impose comme la référence en matière de trépieds dans les rédactions de presse japonaises. Cette tête, dite « Freeturn », permet le contrôle rotatif droite/gauche et haut/bas à l’aide d’une poignée unique, mais rend aussi possible une rotation dans toutes les directions et sans angle mort en tenant compte du dispositif de fixation à l’appareil. La tête « Freeturn » est la synthèse réussie des avantages d’une tête à rotule et d’une tête à axes, et permet ainsi un ajustement simplifié de la composition. Bien que plus de 50 ans se soient écoulés depuis la commercialisation du premier « Slik Master » équipé d’une tête « Freeturn », la troisième génération de ce modèle (Master III) est aujourd’hui encore un représentant emblématique des trépieds japonais. Deux versions avancées, le « Grand Master » et le « Grand Master Sport » ont vu le jour en 1983. Pourvus de pieds réglables à trois sections et équipés de têtes « 3-Way » permettant un mouvement fluide et des réglages individualisés sur les rotations droite/gauche et haut/bas, ainsi que les translations horizontales et verticales, ces deux modèles ont été conçus pour être utilisés dans de nombreuses situations.

Des trépieds polyvalents

Le trépied est un accessoire photographique essentiel. Il permet bien sur d’éviter le flou de bougé, mais il peut aussi être utilisé par exemple pour la réalisation d’autoportrait en complément d’un retardateur, pour attendre le moment optimal de déclenchement ou encore pour réaliser une composition minutieuse. Son utilité est tout aussi évidente dans le domaine de la vidéo. Par ailleurs, un trépied est aussi devenu nécessaire pour certaines nouvelles techniques de prises de vues propres à la technologie numérique, telles que le « Time-lapse » ou le « HDR ».
Depuis sa création, SLIK a développé une gamme de trépieds, toujours plus légers et polyvalents, capables de répondre aussi bien aux exigences des professionnels, qu’aux attentes du grand public.

Innovation et légèreté

Alliage AMT / Tube carbone
En 1976, SLIK bouscule les conventions en commercialisant le « 500G ». Il s’agit d’un trépied de voyage réalisé avec des tubes soudés par résistance électrique à partir d’une plaque d’alliage aluminium-magnésium de 0.6mm d’épaisseur, et complété par des éléments en plastiques. Son poids total de 500g est à l’origine du nom « 500G ». Après de nombreuses améliorations, la septième génération de ce modèle est actuellement commercialisée.
Afin d’obtenir un produit fini toujours plus léger, SLIK a développé de manière exclusive un alliage spécial. L’utilisation de cet alliage AMT (Aluminium-Magnésium-Titane) a permis la naissance d’une gamme de trépieds qui se caractérisent par leur légèreté et leur prix abordable.
Basé sur le « 500G » et développé dans les années 1980, le « 500G Carbon » est le premier prototype utilisant des tubes carbones. Cependant, à cause de couts de production élevés, ce prototype ne sera finalement pas commercialisé. Plus léger et absorbant mieux les vibrations, les premiers modèles en carbone seront finalement incorporés dans la gamme en 1998. En réponse à l’évolution des appareils photographiques hybrides bénéficiant d’une résolution en constante augmentation, SLIK a ajouté à son offre les modèles « Carbon Sprint 634 FA » et « Carbon Sprint 624 FA », plus légers et équipés de têtes de fabrication japonaise de haute précision. Aujourd’hui encore, SLIK poursuit ses efforts en matière d’innovation, afin de pouvoir proposer des trépieds de qualité en adéquation avec le matériel photographique le plus évolué et les nouvelles techniques de prises de vues.